couteau japonais tojiro
Err

Prix
Stock
Forme Lame
Longueur de la lame
QUELLE UTILISATION ?
Le spécialiste du couteau de cuisine Japonais
Rechercher Votre Panier

SERIE HADO

Les couteaux japonais Hado - Le Chemin des Lames


La voie de la sagesse
Sakai
2019 l’ouverture de l’atelier Hado
Le projet Hado
les membres de Hado
La gamme Sumi

La voie de la sagesse pour Fukui, remettre un peu d’âme dans ses lames.

En japonais, le terme do signifie le chemin, la route mais il fait également référence à l’attitude des artisans japonais qui suivent leur chemin, allant et venant sur la même route tout en accomplissant des progrès constants. Étape après étape, Hado tente d’atteindre un niveau qualitatif qui soit le plus élevé. Littéralement, Hado signifie le chemin des lames et c’est aussi la dénomination commerciale utilisée par Fukui Co & Ltd.

En 109 ans, c’est la première fois que Fukui produit des couteaux japonais dans ses propres locaux. Par conséquent, Hado symbolise la résolution prise par l’entreprise d’emprunter le chemin des lames dans le siècle à venir.

Sakai, un projet coutelier qui n’a pas froid aux yeux.

Derrière les couteaux japonais Hado se cachent trois pointures de la coutellerie japonaise. Yoshikazu Tanaka et Shogou Yamatsuka assurent tous deux le travail derrière la forge tandis que Tadataka Maruyama est chargé de l’affûtage.

Les artisans japonais accordent une importance considérable à la spiritualité et en particulier à la parcelle d’âme qui émane de chacune de leur réalisation coutelière. Ils désignent l’âme par le terme de Tamashi en japonais. Selon le contexte, ce terme peut désigner l’esprit de quelqu’un, sa détermination, son caractère.

Chaque couteau japonais bénéficie d’un affûtage individuel réalisé à la main par les soins de Tadataka Maruyama. Et l’espoir nourri par les artisans du projet Hado, c’est que chaque détenteur d’un des couteaux issus de leurs ateliers soit envahi d’émotions, qu’il s’en saisisse tout simplement pour l’admirer ou qu’il s’adonne à un travail de découpe. Le tranchant des couteaux Hado impressionne par sa puissance de découpe autant que par son niveau de finition.

L’atelier Hado a ouvert au printemps 2019, à l’aube de la troisième année de formation de Maruyama. Motonari Fukui, le président et le fils du directeur voyaient dans l’ouverture de cet atelier l’occasion de réveiller leur ADN de coutelier. Le jour où Maruyama a confié son ambition de devenir un artisan a marqué un tournant dans l’histoire de la vie de l’entreprise à l’échelle d’un siècle. L’ambition : faire de cet atelier le symbole de cette entreprise. Une fois l’atelier établi et le défi de Maruyama relevé, la marque de couteaux faits main et fait maison Hado était née. Ainsi, Fukui Co & Ltd. s’est mis en ordre de marche pour s’engager sur le chemin des lames, réitérant et améliorant le même procédé afin d’atteindre le niveau de qualité le plus élevé.

Le projet Hado

Maruyama, l’artisan, Ichikawa, à la tête des ventes, et Fukui, le président, composent les membres de Hado. Leur objectif n’est pas seulement de créer des couteaux au tranchant incroyable mais aussi qui impressionnent les clients et qui partagent le même plaisir. Pour eux, Hado est bien plus qu’une dénomination commerciale. Leur espoir est que Hado devienne un projet important qui suscite un nouvel essor.

Tadataka Maruyama, grandir en compétences à chaque couteau affûté.

Durant le processus de l’affûtage que les Japonais nomment hatsuke, il est possible d’apprendre de nombreuses choses de la part de ses ancêtres. De nombreux artisans lui apportent conseils, savoir et savoir-faire. L’espoir nourri par Tadataka Maruyama est de pouvoir ajouter sa propre touche originale à ce qui lui a été apporté. À l’avenir, comme d’autres artisans avant lui, son souhait est de transmettre cette tradition aux générations futures. Chaque fois qu’il affûte un couteau, il sent qu’il grandit en tant qu’artisan. Sa gratitude envers ses ancêtres est immense et sa sensation s’accroît chaque jour lorsqu’il tient ses lames entre ses mains.


Yoshio Ichikawa, les couteaux frappent au cœur.

Hado signifie le chemin des lames en kanji. Mais ce mot en rappelle un autre : une ondulation, prononcé également hado. De ce mot, il imagine que son plaisir, son bonheur et sa satisfaction en utilisant des couteaux Hado résonnent et s’étendent telles des vagues, des ondes sur l’eau. Cela peut ressembler à un cliché galvaudé, mais il veut créer ce qui peut impressionner toutes et tous en visant le niveau de qualité le plus élevé. Les couteaux doivent bien couper, alors il va produire des couteaux qui ont bien plus à dire encore. Cela peut avoir l’air d’une exagération, mais il veut créer des couteaux qui vont droit au cœur.


Motonari Fukui, 6e président ; ajouter de la valeur aux couteaux Hado.

Durant les dernières décennies, la production en interne de couteaux japonais a été mise en suspens, alors M. Fukui considère que le rétablissement d’une production coutelière en nom propre est lourde de signification. L’atelier est le cœur même de l’entreprise et de son esprit. De nos jours, les artisans sont des gens extrêmement respectés. En plus de Maruyama, un autre artisan a rejoint l’équipe et le projet. Son espoir, c’est que d’autres viennent grossir les rangs de l’équipe. Il veut que Maruyama devienne le symbole de l’entreprise et sa figure de proue, qu’il puisse enseigner aux autres et qu’il voie les choses d’une perspective plus large, qu’il envoie son message au monde entier et qu’il soit le créateur d’une valeur unique et propre uniquement à l’entreprise et aux couteaux qui sortent des ateliers Hado.

Hado chemine petit à petit, en apprenant, forgé et soutenu par de nombreuses personnes.

Sumi

Cette gamme de couteaux signée Hado est réalisée en acier Shirogami #2 (white steel #2). Le Shirogami #2 est produit dans la ville de Yasugi, située dans la préfecture de Shimane, dont la réputation a traversé les âges pour la production de wako, l’acier japonais. Le travail de la forge est réalisé par Yoshikazu Tanaka, authentique dentoukogeishi (terme japonais désignant un artisan traditionnel japonais certifié). Certaines marques laissées lors du travail de forge restent sur la surface noire du métal, témoin de sa force. Le manche en bois est laqué à l’essuyé.

À la forge, on retrouve donc Yoshikazu Tanaka, authentique dentoukogeishide l’atelier Tanaka uchihamono.

À l’affûtage, on retrouve Tadataka Maruyama, de la Fukui Co & Ltd.

Acier : Shirogami #2 (white steel #2), fer doux revêtu

Manche : Fuki-urushi (chêne laqué)

(Code: 1000090)
369,00 €
En Stock
Couteau japonais Hado Sumi gyuto 21 cm
Couteau japonais Série Hado. Couteau gyuto 21 cm.

Lame forgée par Yoshikazu Tanaka, Shogou Yamatsuka et affûtée par Tadataka Maruyama, en acier carbone White paper steel n°2.
Manche octogonal en chêne échauffé.


Retrouvez ici plus...
(Code: 1000091)
469,00 €
En Stock
Couteau japonais Hado Sumi gyuto 24 cm
Couteau japonais Série Hado. Couteau gyuto 24 cm.

Lame forgée par Yoshikazu Tanaka, Shogou Yamatsuka et affûtée par Tadataka Maruyama, en acier carbone White paper steel n°2.
Manche octogonal en chêne échauffé.


Retrouvez ici plus...
(Code: 1000089)
349,00 €
En Stock
Couteau japonais Hado Sumi bunka 18 cm
Couteau japonais Série Hado. Couteau bunka 18 cm.

Lame forgée par Yoshikazu Tanaka, Shogou Yamatsuka et affûtée par Tadataka Maruyama, en acier carbone White paper steel n°2.
Manche octogonal en chêne échauffé.


Retrouvez ici plus...
(Code: 1000088)
309,00 €
En Stock
Couteau japonais Hado Sumi Kobunka 13,5 cm
Couteau japonais Série Hado. Couteau kobunka 13,5 cm.

Lame forgée par Yoshikazu Tanaka, Shogou Yamatsuka et affûtée par Tadataka Maruyama, en acier carbone White paper steel n°2.
Manche octogonal en chêne échauffé.


Retrouvez ici...
 

Paiement 100% Sécurisé

CB, Paypal, Virement Bancaire et paiement en 3X

votre colis expédié le jour-même

voir les conditions

Contactez-nous 03 51 42 66 63

Du lundi au vendredi 9h-12h et 14h-18h

Comment choisir son couteau

Comment affûter ses couteaux

Nos services

Nos boutiques